Centres pluridisciplinaires de détection et d'accompagnement de la personne à haut potentiel

Lexique

Dans ce lexique sont repris progressivement un ensemble de termes utilisés ou abordés dans ce site. Si nous nous réservons le fait de parfois définir ou encore commenter ces termes - dans le but d'aborder certaines précisions ou parfois des éclairsissements - nous restons ouvert au débat ! N'hésitez donc jamais à nous faire part de vos commentaires ou de votre savoir sur un sujet.

Douance
Voir "surdoué" dans ce lexique.

Doué
Un individu "doué" est un individu dont l'intelligence est dans la moyenne supérieure: pour les statisticiens dont la référence est le QI, cela le place entre 110 et 130 de QI au-dessus de la moyenne qui est de 90-110 aux tests de Wechsler.Rappelons toutefois que le QI n'est pas une référence suffisante pour classer un individu dans une catégorie s'il n'est pas accompagné d'un bilan psychologique complet effectué par un professionnel compétent et qu'il n'est pas si rare que certains individus sous performent lors de ces tests pour diverses raisons.

EIP
Enfants intellectuellement précoces, terminologie française pour nommer les enfants "surdoué" qui signifie "en avance dans son développement cognitif". Un enfant intellectuellement précoce ne devient pas normal à l'âge adulte. Son mode de fonctionnement psycho-affectif et intellectuel reste différent de la norme à l'âge adulte. Cette terminologie laisse à penser qu'on peut être "surdoué" et ne pas le rester. Faux!

Empathie: Faculté se mettre à la place d'un autre et de ressentir ce qu'il ressent.

Dysgraphie : difficulté à accomplir les gestes particuliers (tels que la coordination) de l'écriture.

Dyspraxie : trouble caractérisé par une altération du développement de la coordination motrice, par exemple : difficulté à manier ses couverts, lacer ses chaussures...

Haut Potentiel (HP)
Voir "surdoué"dans ce lexique.

Lorsque ce potentiel intellectuel exceptionnel ne se manifeste pas par des réalisations exceptionnelles, on parle de "haut potentiel". Le terme "haut potentiel" utilisé d'abord en Belgique, puis en France et en Suisse, a l'avantage de ne pas être péjoratif, mais il sous-entend qu'un potentiel exceptionnel ne se concrétise pas forcément par des réalisations exceptionnelles, et qu'il n'empêche pas les difficultés, parfois même l'échec scolaire, professionnel ou social. Le terme "haut potentiel" ajoute donc la notion de latence et de contexte : ainsi, un enfant peut très bien avoir des aptitudes intellectuelles particulièrement élevées, mais ne pas les utiliser. Plusieurs chercheurs inter-universitaires caractérisent le haut potentiel en tant que douance comme une puissance en devenir.

Hyperacousie : perception plus forte des sons, certains sont même insupportables selon les individus.

Hyperactivité
Trouble du déficit d'attention avec ou sans hyperactivité. Le TDA/H ou trouble du déficit de l'attention/hyperactivité (en anglais Attention-deficit hyperactivity disorder, ADHD ou Attention-deficit disorder, ADD) est un trouble neurologique caractérisé par des problèmes de concentration (TDA) avec ou sans hyperactivité/impulsivité. Sa détection et les soins à apporter font l'objet de nombreuses controverses. Cet état psychique se manifesterait, sur le plan neurologique, par un déficit de dopamine, un neurotransmetteur.


Les symptômes sont les suivants: Impulsivité | Hyperactivité | Impatience | Facilement irrité, frustré (frustration) | Sautes d'humeur, surtout quand dérangé lors d'une activité | Inattention, distraction, difficulté de se concentrer pour une période prolongée | Moments d'absence, rêveries en anglais daydream | Difficulté à se mettre au travail | Extrême difficulté a faire le vide dans sa tête | Oublis fréquents | Trop de choses en tête à la fois | Commence trop de choses à la fois sans les achever | Faible tolérance à l'ennui | Difficulté de suivre les procédures établies | Anti-conformisme | A des crises de nerfs explosives et prolongées | Est défiant et refuse de se conformer aux règles | La compagnie lui provoque une sorte d'ennui, préfère les activités individuelles | Adopte un aspect du soi distant vis-à-vis des autres pour fuir la dépendance | Rejette la compagnie des autres | Cherche à satisfaire immédiatement ses besoins | Gigote des mains et des pieds | Prend l'initiative seulement s'il y a un besoin | Présente une curiosité sexuelle précoce | A des états d'humeur | A des périodes de haute, frénétique énergie et d'activation motrice | Est facilement excitable | A des difficultés à évaluer le temps | Capable de fixer son attention sur des sujets d'intérêt tout en étant distrait d'autres moments | Démontre une inaptitude à se concentrer à l'école | Est facilement distrait lors de leçons ou corvées répétitives | Facilement distrait par les stimuli extérieurs | Sommeil agité et/ou se réveille au milieu de la nuit | A du mal à s'endormir | Changements fréquents de hobbys, de centre d'intérêts, de travail, etc. | Agitation, surexcitation | Cyclothymie | Manque d'organisation | Procrastination | Sentiment d'insécurité | Anxiété | Sentiment de manque de réalisation de soi
... étonnant comme ces symptômes correspondent aux caractéristiques des personnes "surdouée". Ce diagnostique peut être posé erronément chez certains enfants HP, mais pas toujours.

Hyperesthésie : accentuation des sensibilités parfois tellement fortes qu'elles peuvent devenir douloureuses.

Névrose
Le terme névrose désigne des troubles psychiques sans lésion organique démontrable. Le sujet reste conscient de sa souffrance psychique et vit dans la réalité. Les HP rencontrent de nombreux défis. L'un de ceux-ci est d'être correctement identifiés comme HP par les spécialistes et thérapeutes qu'ils consultent.
Ceux qui s'intéressent aux personnes "surdoué" savent :
- que ceux-ci présentent une plus grande intensité et des niveaux de réaction plus élevés aux stimuli, sur les plans émotionnel, intellectuel, sensoriel, psychomoteur et de l'imagination.
- que ceci est une caractéristique normale de leur développement; et pas une anomalie.
- que c'est justement parce que ces enfants et adultes doués ont une structure psychologique plus fine et une conscience plus organisée qu'ils ressentent la vie différemment et plus intensément que ceux qui les entourent.
Le diagnostic thérapeutique fait fréquemment, mais erronément, mention de troubles de la personnalité ou de déficit d'attention. Maniaco-dépressif ou bipolaire, cyclothymique, narcissique, borderline, trouble du déficit d'attention avec ou sans hyperactivité (TDA/H),...
Le résultat de ces erreurs de diagnostic peut parfois être bénin (l'adulte HP laissant tomber, parce qu'"incompris"), mais il peut aussi amener à des traitements qui tendent à invalider, voire à normaliser, le fonctionnement interne complexe de la personne douée.

QI
Le quotient intellectuel est mesurable avec des tests standardisés. Tests en partie fiable mais qui ne peuvent à eux seuls définir le haut potentiel.
Le qi de la population forme une courbe de gauss répartie autour de la valeur de 100. Les personnes dont le qi est inférieur à 70 présentent une arriération mentale, les personnes dont le qi dépasse 125/130 sont à hauts potentiels.Des personnes à hauts potentiels en souffrance peuvent avoir un qi inférieur à 125. Le chiffre tend à augmenter avec l'amélioration de l'état psychologique.

Pensée en arborescence : mode de pensée tel un réseau qui se déploie très vite dans plusieurs directions en même temps.

Phobie sociale : peur intense et instinctive de toutes les situations sociales engendrant une attitude d'évitement pour ne pas avoir à les subir.

Surdoué
Le terme "surdoué" est un néologisme employé pour la première fois en 1946 à Genève par le docteur Julian de Ajuriaguerra pour désigner une catégorie d'enfant qu'il caractérise ainsi: "On appelle enfant surdoué celui qui possède des aptitudes supérieures qui dépassent nettement la moyenne des capacités des enfants de son âge."
Toujours en termes de statistique, son QI se situe au-dessus de 130, soit deux écarts-types au-dessus de la moyenne aux tests de Wechsler. Ce choix de deux écarts-types, soit 30 points au-dessus de la moyenne, n'est pas le fruit du hasard: il correspond symétriquement au seuil reconnu de la déficience intellectuelle, qui est de deux écarts-types au-dessous de la moyenne, soit un QI de 70. Dans les deux cas, cela représente 2% de la population sur laquelle le test a été étalonné.

Ce terme sert aujourd'hui à désigner les enfants ou les adultes dont les capacités intellectuelles dépassent la norme établie. Les termes "enfant intellectuellement précoce" et "haut potentiel" (particulièrement utilisé en Belgique et pour les adultes) sont davantage répandus aujourd'hui, car moins connotés.
Rappelons toutefois que le QI n'est pas une référence suffisante pour classer un individu dans une catégorie s'il n'est pas accompagné d'un bilan psychologique complet effectué par un professionnel compétent.
Les termes suivant apparaissent pour désigner la personne "surdouée":
- HP: Haut Potentiel, Hauts potentiels (terminologie belge).
- EIP: Enfants intellectuellement précoces, terminologie française pour nommer les enfants surdoués qui signifie "en avance dans son développement cognitif".
- Gift / Gifted / hight Gifted: terminologie anglaise.
- HQI / THQI: Haut QI, Très Haut QI. On entend aussi parfois les termes ET (Extra-Terrestre), terme principalement utilisé par les personnes HP de part leur ressenti de cette sensation d'étrangeté par rapport à la norme.
- Zèbre: terminologie utilisée par Jeanne Siaud Facchin, psychologue clinicienne ayant une grande expérience de la personne HP et qui tend à montrer, par les caractéristique de cet animal particulier la personne HP comme une personne créative et qui tent à sortir du cadre.
L'abréviation APIE tend à définir la personne HP comme atypique personne dans l'intelligence et l'émotionnel.
Toutes ces terminologies sont tendancieuses.
Ëtre HP, doué, surdoué, EIP, HQI signifierait donc avoir un potentiel, un talent, un don à devoir exploiter une sur-efficience mentale.
Ces termes expliqueraient en partie le pourquoi du mal être de la personne HP à le dire. Ces termes sont mal perçus et les réactions empruntent d'envie, de mépris, d'agacement, d'ignorance, d'inquiétude plutôt qu'une acceptation simple de la différence.

Troubles des apprentissages: voir onglet « les troubles de l'apprentissage » .

 

Vous recherchez un professionnel? des informations spécifiques?

Inscription à notre newsletter